Pendant que plusieurs femmes membres des associations féminines priaient pour la paix à Beni à partir d’une église locale, celles de la lucha ont choisi de faire la rue ce lundi 8 Mars 2021. Par ce geste, ces mititantes disaient jointre leur voix à celles des autres pour dire non aux massacres des civils dont les femmes en région de Beni en particulier et à l’Est de la RDC en général.

” Nous femmes activistes du mouvement lutte pour le changement (lucha) joignons nos voies à celle de toutes les femmes et jeunes filles de la RDC victimes de toutes les formes de répression, d’atrocité, de meurtre et autres actes de violences auxquelles nous faisons face matin midi et soir sous la complicité et l’impuissance de ceux qui sont sensés nous protége. Un État de choses qui nous a toujours relégué, malheureusement à l’arrière-plan de la société. Nous ne saurons garder notre calme devant cette injustice social ”, peut-on lire dans dans leur mémorandum lu et déposé à l’hôtel de ville de Beni.

Toujours dans ce même texte, ces militantes de la lucha section de Beni, ont émus certaines recommandations à différents niveaux:

Au nom des familles éplorées de nos concitoyens, au nom de la société congolaise, unis par un esprit de communauté et de solidarité ; recommandons au gouvernement congolais :
De centrer sa politique sur la pacification de toute l’intégrité du territoire congolais a particulier dans la ville et territoire de Beni
De doter au commandement des opérations Sokola 1 une logistique à la hauteur à combattre l’ennemie, pour ne citer que cela.

Signalons cette marche pacifique a débutée au rond-point point ENRA, pour chuter à la mairie de Beni. Et celle-ci a été encadrée par des policières.

Par Trésor Malu

Contactez la rédaction :+243998620497

Spread the love