« A part cet assaillant tué, il y aurait un autre mort ou gravement blessé selon les traces du sang visibles sur le lieu du drame. Difficile encore pour le moment d’identifier les assaillants même s’ils portaient aussi des bombes traditionnelles et surtout que même la victime morte sur le champ n’est pas connue dans cette région. »

Les premières informations renseignent que les assaillants seraient des miliciens maïmaï du groupe UPRC composé essentiellement des jeunes de LUME et MUTWANGA du secteur de RWENZORI. Le porte-parole des opérations SOKOLA I ajoute que ce groupe travaille en collaboration avec les ADF et ne tolère pas la présence de l’armée dans cette région. Des informations rejetées par la présidente du conseil local de la jeunesse. Madame MADAHI soutient que la victime morte n’est même pas jeune et de surcroit non-originaire de LUME et ses environs comme il n’est pas connu dans la région. Des enquêtes ont été ouvertes pour identifier cette victime précise le bourgmestre de la commune rurale de LUME. ISSE MIGHAMBO Arnold appelle la communauté à dénoncer également l’autre victime qui s’est échappée blessée ou qui a été évacuée morte. Des sanctions sévères sont prévues pour quiconque tentera d’apporter secours aux miliciens.

Confusions autour de l’identité des assaillants

L’officier militaire basé à LUME renseigne que les assaillants portaient également des bombes artisanales et pour preuve des flacons remplis des clous et autres combustibles explosives ont été retrouvés sur le lieu du drame, un mode opératoire qui s’apparente à celui des ADF. Aussi l’attaque a été orientée vers une position militaire, ce qui pousse au porte-parole des opérations SOKOLA I de croire que les commanditaires de l’attaque sont hostiles à la présence de l’armée dans cette région. Mais qui sont-ils s’interroge la présidente locale de la jeunesse qui précise que la collaboration marche très bien entre les jeunes et les militaires déployés dans cette région. Et pour preuve, personne ne passe plus nuit autour du feu comme il y a déjà des militaires qui font des patrouilles nocturnes pour notre sécurité poursuit-elle. Rappelons qu’au cours de cette attaque un assaillant a été tué et quelques armes blanches récupérées par les forces armées de la RDC.

Ivan Eliel, depuis LUME

Spread the love