Voilà ce qui justifie sa visite aux différentes stations de captage et de pompage d’eau potable dans sa juridiction. Accompagné par le chef d’antenne de la REGIDESO BENI, l’autorité urbaine a palpé du doigt les conséquences de la sècheresse sur la fourniture d’eau potable dans la région. Narcisse MUTEBA a aussi profité de l’occasion pour lancer un message de recouvrement aux abonnés de la REGIDESO. Selon lui, la distribution de l’eau nécessite beaucoup d’intrant dont le gasoil et la REGIDESO a ainsi largement besoin d’argent pour fonctionner. L’insolvabilité risque d’avoir des conséquences sur notre consommation d’eau dit-il.

Gédéon MUHIWA, depuis BENI

Spread the love