« A moins d’un mois, la prison centrale de KAKWANGURA a été attaquée et une bombe piégée a fait des victimes au bureau de l’ANR. Le commissaire supérieur principal de la police qui appelle à la vigilance populaire, craint d’autres prochaines éventuelles attaques. Curieusement, les autorités locales tâtonnent encore que de prendre des mesures conséquentes note l’hon Tembos YOTAMA au ministre de la justice. »

Une bombe artisanale piégée explose Mardi 06 Septembre 2022 à Butembo au Nord Kivu. Le dommage s’étend dans les enceintes du bureau de l’agence nationale de renseignement ( ANR) en commune de Bulengera. Le commandant de la police nationale congolaise commissariat urbain de Butembo  qui s’est rendu sur le lieu d’incident dresse un bilan de deux blessés dont un agent du service de renseignement au côté d’un autre civil qui était en plein entretien avec cet agent blessé. Ces victimes ont été vites dépêchées dans une formation sanitaire de la place pour les soins appropriés. Le commissaire supérieur principal Polo Ngoma Di- Ntoto Jean Paul appelle la population à une grande vigilance pour ne tomber dans le piège de l’ennemi qui s’est infiltré à Butembo après Beni, Irumu et Mambasa. Il rassure tout de même que les services de sécurité sont en pied d’œuvre pour déjouer la manœuvre de cet ennemi assimilé aux Adf et alliés. Peu avant cette explosion à la bombe, c’est la prison centrale de Butembo-Kakwangura qui avait été attaquée par les combattants Adf. Cette attaque avait occasionné une évasion spectaculaire de plus de 800 détenus, dont un nombre important demeure toujours en cavale. Curieusement, les autorités tâtonnent encore que de prendre des mesures conséquentes note l’hon Tembos YOTAMA dans une correspondance adressée au ministre de la justice. Cet élu de Butembo ne voit pas encore une seule mesure prise pour contraint l’Adf a attaqué la ville de Butembo d’autant puisqu’il a désormais dans ses rangs plusieurs enfants de Butembo qui peuvent lui servir de pisteur.

Venatche Ndaliko/Beni

Spread the love