Le Maire a.i sortant de Beni a promis son soutien aux FARDC et aux Nouvelles autorités afin de combattre l’ennemi de la population dans la région. Il l’a dit ce samedi 19 juin 2021 dans son discours lors de la cérémonie de remise-reprise entre lui comme Maire Civile et le Maire Policier récemment nommé par le Chef de l’État dans le cadre de l’état de siège au Nord Kivu et en Ituri. Tout s’est passé à la Mairie. Remerciant le Président de la République pour la confiance placé à sa personne, MUHINDO BAKWANAMAHA Modeste a présenté la situation géographique de la ville de Béni et son caractère cosmopolite avant de faire une rétrospective sur des Maires ayant déjà dirigé l’entité depuis 2003, année sa création. De même, il a demandé aux groupes armées de quitter la brousse pour que la paix soit vite restaurée par l’armée loyaliste.

De son côté, le Nouveau Maire Policier a reconnu que la dictature ne peut rien produire comme résultat positif. << Être Maire Policier n’est pas signifie pas être dictateur. La population doit collaborer avec les nouvelles autorités Militaires et Policières pour mettre fin à l’insécurité à l’Est du pays. >> a-t-il dit.

Le commissaire Supérieur Principal, MUTEBA KASHALA Narcisse remplace ainsi MUHINDO BAKWANAMAHA Modeste, Maire a.i à Béni. Toutes les activités se sont déroulées en présence des différentes autorités Civiles, Politico-Administratives, Militaires et Policières dans le strict respect des gestes Barrières contre la troisième vague de la Covid-19.

 

Par Steeven Mathe Kombi

Spread the love