Après la 11e prorogation de l’Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri, le représentant de la ville de de Butembo à l’Assemblée, se dit déçu de cette prorogation qui n’a pas respecté le plan de sortie que le gouvernement avait promis après évaluation de l’état de siège. Ce plan de sortie consisterait, à l’adaptation de l’Etat de siège à la réalité du terrain. “Le tout devant tenir compte des avis de la population étant donné que les résultats de l’Etat de siège sont mitigés sur terrain“, s’est confié le député Remy Mukweso à La Cloche RDC.

Et Pourquoi la majorité des parlementaires ne cesse de voter pour sa prorogation

Notre interlocuteur a renseigné que certains députés qui n’ont pas la réalité du terrain n’ont autre choix que de se fier aux propos du gouvernement qui ne cesse de jeter des louanges à l’Etat de siège pourtant qui n’apporte des résultats satisfaisants jusqu’ici.

“J’étais le seul à voter contre la prorogation de l’Etat de siège jusqu’à la neuvième fois, mais aujourd’hui nous avons été 50 à voter non à la prorogation, nous espérons donc que tous les autres collègues (députés) finiront par comprendre la vraie logique dans laquelle nous sommes” a déclaré avec indignation le député Mukweso.

Même si, les députés nationaux de l’Ituri et du Nord-Kivu se sont soudés comme un seul homme et décidés de quitter la plénière, l’Assemblée nationale a adopté, lundi 1er novembre en première lecture, le projet de loi portant prorogation de l’état de siège. Sur terrain des voix se lèvent pour exiger la levée de cette mesure du gouvernement exceptionnel.

LA CLOCHE RDC

Spread the love