« Les forces vives locales redoutent plutôt une éventuelle infiltration Adf partant du mode opératoire des meurtriers. Les paysans abandonnent la localité qu’ils jugent désormais insécurisée et menacée par l’Adf. »

Le crime a été commis tard dans la nuit de jeudi 28 février dernier en chefferie de BABILA BABOMBI. Les sources locales renseignent que la victime a été exécutée à la machette et sa véranda mise en feu. Le forfait serait attribué aux miliciens maïmaï qui opèrent dans cette région. Les forces vives locales redoutent plutôt une éventuelle infiltration Adf partant du mode opératoire des meurtriers. Les enquêtes ont été ouvertes et la victime a été mise en terre sous une forte émotion de ses proches. Au même moment, les paysans abandonnent la localité qu’ils jugent désormais insécurisée et menacée par l’Adf.

La Cloche RDC

Spread the love