Soucieux de l’encadrement des orphelins et veuves des massacres perpétrés sur les civils à Béni, le média GrâceFm-Beni a pensé à faire un salon de coiffure pour la cause. Situé en diagonale de l’Institut KALEMIRE au quartier KASABINYOLE en commune de RWENZORI, le salon de coiffure encadre une bonne dizaine des vulnérables réuni au sein du radio club SAIDIYA YATIMA de GRACE Fm BENI.

Les encadreurs appellent ainsi d’autres vulnérables à se joindre au groupe sans condition pour aussi bénéficier de ce projet. Mme FLORENCE soutient que ces lauréats apprendront tous les secrets de la coiffure homme et femme à moins de six mois. La manicule, pédicule et même le tressage ne seront pas du reste durant leurs six mois de formation. Un kit de réinsertion communautaire est également prévu après cette formation poursuit-elle. Parlant du coût de la coiffure, SAIDIA YATIMA offre un prix aussi humanitaire.

Même les orphelins et veuves peuvent aussi bénéficier aisément de leurs services conclut madame Florence, une des formatrices. Rappelons que SAIDIYA YATIMA est un projet de GRACE FM dans le cadre de la résilience communautaire en faveurs des vulnérables. Outre la coiffure, d’autres apprennent la coupe couture, la mécanique, le tissage de paniers, l’installation domestique et antenne, etc.

Par Kaniki Éliel depuis Béni/ Laclocherdc.info

Spread the love