« Après l’appui sous régional ainsi que celui de l’Union Européenne, le Conseil de sécurité de l’ONU, à son tour, s’est engagé à soutenir le processus de paix à l’EST de la RDC avec promesse d’un engagement financier des partenaires traditionnels de la RDC. »

Devant l’instance décisionnelle de l’ONU, le plaidoyer de la République démocratique du Congo s’est résumé en 6 points importants lors de la réunion du 31 mai dernier et consacrée exclusivement à la situation sécuritaire à l’Est de ce pays. Kinshasa a d’abord solliciter l’appuie active du processus de paix de Nairobi. Parlant de l’Accord-Cadre d’Addis Abeba, la RDC a appelé les pays des Grands Lacs à s’impliquer positivement dans la mise en œuvre de cet accord et condamner , comme en 2013, les activités du M23, FDLR, ADF, Red Tabara. Avec l’appui de l’ONU, la RDC a aussi exigé au M23 le dépôt des armes et son retrait immédiat de toutes ses positions occupées. La RDC demande au Conseil de sécurité à s’impliquer davantage pour un dialogue sincère avec les pays voisins dont le Rwanda mais également soutenir la mise en œuvre du PDDR-CS. Il faut noter qu’après l’appui sous régional ainsi que celui de l’Union Européenne, le Conseil de sécurité, à son tour, s’est engagé à soutenir le processus de Nairobi avec promesse d’un engagement financier des partenaires traditionnels de la RDC.
La Cloche RDC/ Cellcom Présidence RDC

Spread the love