Le coordonateur de la société civile forces vives du territoire de Dungu (Haut-Uele) demande au gouvernement provincial de s’impliquer dans la situation des barrières illégales installées sur les différents tronçons des territoires Dungu-Faradje et watsa par les militaires. Way way Lebon déplore le fait que les agents de l’ordre commis aux différents postes de contrôle se détournent de leur mission et rançonnent les usagers de ces différents tronçons.

Notre source renseigne qu’actuellement, les usagers qui fréquentent ces coins de la partie Est de la province sont contraints de payer 1000fc pour les conducteurs de moto et 500fc pour les cyclistes pour un vélo.

Ces éléments fouler de la mesure de l’autorité provinciale aux pieds, car on se rappelera qu’un certain dimanche 04 Octobre 2020, le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa avait décidé d’exonérer les utilisateurs des vélos et motos de paiement des taxes sur les barrières.
«Les piétons, vélos et motos chargées ou pas ne peuvent plus rien payer»; avait dit d’une vive voix, le chef de l’exécutif provincial, lors d’une messe d’action de grâce à laquelle l’autorité a pris part à la Saint Rosaire de Mendambo en ville d’Isiro en octobre dernier.

Contacté par Laclocherdc.info le ministre provincial de l’intérieur, sécurité et ordre public, Chrispin Alibi Uwete met en garde tous les éléments incontrôlés qui font souffrir les mesures prises par les autorités de la province. Il considère que ces barrières sont irrégulières. Chrispin Alibu demande aussi les victimes de ces tracasseries de dénoncer avec précision pour permettre aux autorités de punir les fautifs.

La cloche/RDC

Spread the love