Depuis des années, c’est un phénomène inédit qui monte en puissance quotidiennement en cité minière de Durba, territoire de Watsa au Haut-Uélé. Environs 5 quartiers chauds de cette cité minière notamment Kukundeku, Malemba, Camp ndombe, Nganya subissent cette nouvelle forme de violence. Parfois, ces hors la loi  identifiés  barricadent la voie publique aux yeux de tous et imposent une rançon aux passants sans qu’aucune autorité ne réagissent. C’est aussi  l’indignation de plus d’un habitant de cette cité minière apprend-t-on des sources recoupées. Pas plus tard que dans la nuit du vendredi à celle de ce samedi 24 juillet 2021, ces inciviques appelés communément “Kuluna” dans la région ont causé d’énormes dégâts au quartier Kukundeku.

Une véritable nuit atroce

Des sources locales renseignent qu’ils ont érigé leur barrière depuis la nuit dernière sous prétexte de décréter un deuil en mémoire d’un de leurs qui a été exécuté la nuit du jeudi dernier par justice populaire. Tenez, la population de ce quartier avait surpris un voleur en pleine opération de cambriolage dans un ménage sur place. Rouge de colère, cette population a décidé de lapider le voleur jusqu’au dernier souffle de sa vie, un acte répréhensible par ses collègues sans aucune intervention publique déplore une victime de cette répression violente. A en croire plusieurs sources abordées par LA CLOCHE RDC, la nuit du vendredi à celle de ce samedi 24 juillet 2021, deux personnes ont été grièvement blessées et un jeune taximan porté dans une destination inconnue. Les témoignages qui retracent les faits renchérissent que ces malfrats estimés à près d’une soixantaine disent agir ainsi pour raison de vengeance. Marteaux, machettes, stique de bois sont là leurs armes usuelles. Nos efforts pour joindre les autorités locales n’ont pas encore aboutis. Il faut dire que la cité minière de Durba fait depuis plusieurs jours face à une insécurité grandissante qui se solde parfois par une série de cambriolage dans des maisons d’habitation, des boutiques sans oublier l’extorsion et vol des motos des jeunes taximen.

Richard Kaponirwe depuis Durba.

Spread the love