Des voix s’élèvent aussi dans la province du Haut-Uele pour exiger la reprise des cours dans les écoles primaires, secondaires et dans des universités de la RDC.

Dans une interview accordée l’après-midi de ce lundi 18 janvier 2020 à laclocherdc.info depuis Isiro, le président du comité estudiantin de l’Université de l’Uele de la ville d’Isiro, dit regretter amèrement que les autorités sacrifient le secteur de l’éducation au profit de leurs intérêts.

 

Monsieur Reagan Lotitimoto invite, les politiques congolais à se dépasser et garantir la formation de la jeunesse, qui constitue la classe dirigeante future. Ce porte-parole de la coordination des institutions supérieures et universitaires dans le chef-lieu de la province du Haut-Uele au Nord-Est du pays a exprimé son indignation face à la fermeture des écoles dans une province moins touchée par la deuxième vague de la pandémie.
“C’est paradoxale aujourd’hui pour le pays, le pays est plongé dans le noir, ce que je suis entrain de demander aux politiciens c’est de privilégier l’éducation. Sans l’éducation le pays ne va pas avancer, si aujourd’hui nous souffrons comme ça, c’est puisque en 1960 on allait compter au bout de doit, les gens qui avaient même des certificats et diplômes aujourd’hui on veut nous ramener en 1960; on étouffe le secteur de l’éducation. Et l’éducation de base et les études supérieures et universitaires maintenant nous sommes à la maison…” s’indigne ce cadre du comité des étudiants.

 

Par Lembakasi Joël depuis Isiro

Spread the love