Me Timothée Kamanga est secrétaire exécutif de l’Ecidé de Martin Fayulu dans le Haut-Uélé, il a été invité au parquet près le tribunal de grande instance de la ville d’Isiro pour comparaître devant le procureur avec ses alliés, avec qui ensemble ont organisé une marche le lundi 12 Avril dernier, dans la ville d’Isiro pour demander le départ du président de l’Assemblée provinciale du perchoir.

 

C’est le procureur de la république Charles Benjamin Tapale officier du ministère public qui a invité l’opposant farouche Me Timothée Kamanga et ses deux compagnons leaders des mouvements citoyens  à son office ce vendredi 16 Avril 2021, pour comparaître pour des faits qui n’ont pas été révélés dans l’invitation. Cet acte n’a pas laissé indifférent Maître Timothée Kamanga qui a répondu à l’invitation mais dit n’avoir pas trouvé aucun grief lui reproché par la justice, il dénonce ce qu’il appelle ce qu’il qualifie de délit d’instruction « Nous sommes arrivés au parquet, on a comparu, des questions me poser purement politiques, des griefs me reprocher il n’y en avait pas, avoir participé à une marche moi je ne sais pas si c’est une infraction ça. Nous avons été surpris, nous avons assistés à un délit d’instruction, m’écouter sur PV mais je dis pour quelle infraction. On m’a parlé d’un outrage, des coups et blessures mais je me suis dis sur qui et contre qui? je mets encore en défi tous ceux qui pensent qu’ils vont faire du Haut-Uélé une republiquette où on peut imposer une pensée unique, je vais continuer la lutte, je reste opposant et d’ailleurs le Lundi j’organise une marche avant d’aller comparaître” A dit Me Timothée Kamanga porte parole de Lamuka dans le Haut-Uele et secrétaire exécutif de l’Ecidé.

 

Rappelons que les partis politiques de l’opposition en province et quelques mouvements citoyens du Haut-Uele, avaient organisé une marche Lundi 12 Avril dernier, pour exiger le départ de l’honorable Afouande Afongenda Sumbu de la présidence de l’Assemblée provinciale comme initié par cinq députés provinciaux parmi les vingt qui siègent à l’hémicycle du Haut-Uele. Accusé souvent d’incompétence professionnelle, du copinnage directe avec l’exécutif en bloquant ainsi le contrôle parlementaire du fonctionnement de la province et de la gestion de la res-publica.

 

Par Richard Kaponirwe rk
Contactez la rédaction:+243998620497.

Spread the love