« Dépourvue des bonnes routes, la province du Haut-Uélé a également été dotée des bus TRANSCO pour un transport public en faveur des communautés locales. Curieusement, les nouveaux bus ont du mal à atteindre même cette riche province minière faute des routes en délabrement très avancés en cette période pluvieuse dans la partie Nord-est du pays. Et des images circulent dans tous les réseaux sociaux».

Dans le Haut-Uélé, plusieurs langues se délient déjà en attendant ces nouveaux bus venus de la capitale pour un transport en commun à ISIRO via la ville de Kisangani dans la Tshopo et autres agglomérations de l’espace orientale. Si certains politiciens
saluent ce grand lobbying enfin que ces bus soient déployés dans ce coin du pays, d’autres pensent qu’il serait mieux d’abord de
réhabiliter les routes que ces bus utiliseront. LA CLOCHE RDC a répertorié pour vous ce twitter de maître Nzangaziyo Jean-Luc coordonateur provincial du parti Ensemble pour la République ” Les 10 bus transco récemment octroyés par le pvr central à la province du Haut Uele sont embourbés ds les géants bourbiers entre Nia-Nia-51. Mr le 1er min @LukondeSama le Haut Uele a besoin de routes pr son développement @Israel_Sango @politicocd @BenitaNtumba @DuUele”

Signalons qu’actuellement, les grands bourbiers qui rendent la route impraticable sont signalés sur Niania axe du PK44 d’Isiro vers Wamba.

 

LA CLOCHE RDC.

Spread the love