Une réunion de cohabitation et cohésion sociale a été ténue ce Jeudi 24 Juin à Dungu par le ministre provincial de l’intérieur et sécurité, celle-ci dans le but de trouver une solution palliative au conflit de limite qui existe entre le territoire de Dungu et celui de Niangara, de la province du Haut-Uélé au Nord-est de la RDC.

 

 Le ministre provincial de l’intérieur du Haut-Uélé, Monsieur CRISPIN ALIBU UWETE qui a présidé cette réunion au nom du gouvernement provincial s’est retrouvé uniquement dans la salle avec la notabilité de Dungu à l’absence de celle de Niangara partie prenante dans cette affaire. Et pourtant, cette rencontre pouvait mettre autour d’une seule table, les acteurs de sécurité, les chefs coutumiers et les forces vives du territoire de DUNGU et NIANGARA. Du coup, seul Dungu a répondu présent. Aucun répondant pour le territoire de Niangara, renseignent les sources de LaClocheRDC.info à Dungu, ce qui fait croire à des éventuels rebondissements de ce conflit.

 

C’est ainsi que,  le ministre a relayé à l’occasion, le message du gouverneur qui est celui de démanteler toutes les barrières hormis celle de la DGRHU jusqu’à nouvel ordre. De leur part, la société civile s’est dite satisfaite de la décision du gouverneur.

 

En guise de rappeler, c’est depuis le 11 JUIN 2021 qu’une vive tension s’observe entre le territoire de Dungu et Niangara suite à l’érection du point  de lavage des mains à l’entrée du territoire de Dungu à 2 km axe Niangara, endroit qui constitue la limite entre les deux territoires. Ce point de surveillance a été qualifiée d’illégale par la société civile de Niangara, ce qui a incité les jeunes de la localité Moussa à détruire cette barrière jusqu’à incendier même les dispositifs de lavage des mains mardi dernier.

 

Sylvie Nabelewa

Spread the love