Deux jours après la manifestation des jeunes de la localité de Nia-Nia située en territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, les voix s’élèvent pour décrier la tentative d’attiser la haine et le tribalisme. La manifestation était fondée sur des menaces proférées contre les membres de la communauté Yira vivant dans cette partie du pays.

Juliette Mbambu Mughole, députée honoraire du Nord-Kivu et fille de la communauté Nande vivant dans la ville de Kinshasa s’en est inscrite en faux. Dans un audio , elle a alerté sur les messages de haine et du tribalisme visant certains fils et filles de la communauté Nande vivant dans la province de l’Ituri. Pour l’élue du territoire de Lubero(Nord-Kivu), les messages de haine publiés par les communautés autochtones de Nia-Nia sont issues de l’ennemi qui cherche toutes les voies pour diviser la population du Nord et Sud-Kivu et de l’Ituri. Madame Mughole a articulé son message dans la même ligne que Celui du conseil culturel Kyaghanda Yira de Butembo.

“Nous condamnons les messages du tribalisme, de la haine et xénophobie qui circulent sur les réseaux sociaux, l’ennemi qui est coincé ce dernier temps par nos FARDC cherche quotidiement des voies et moyens pour semer la confusion entre nous , avec comme objectif de poursuivre sa mission machiavélique. Le peuple Nande sont pacifiques et commerçants et vivent très bien avec leurs frères partout où ils sont. Peuple congolais nous devons faire attention. A la question de dire que le peuple Nande sont en complicité avec les ADF , cela est faux , d’autant plus qu’ils attaquent , kidnappent la population”, a indiqué Mbambu Mughole.

Pour ce faire , elle appelle toutes les communautés de l’Ituri à privilégier l’unité et ne pas tomber dans le piège de l’ennemi.

Magloire Kambale/La cloche RDC.

Spread the love