Depuis plusieurs jours , des marchés de la ville de Goma, au Nord-Kivu , sont mouvemtés par la vente des fournitures à mois d’une semaine de la rentrée scolaire en RDC. Plusieurs parents avouent rencontrer des difficultés pour préparer cette nouvelle rentrée , au regard du temps qui ne joue pas en leur faveur. L’emplacement du marché où l’on achete influe également sur les prix. Autant , dans un même marché , les prix différents d’une place à une autre.

 

Le directeur Général de “Elimu Nyumbani “, une structure qui forme les enfants en domicile constate le non standarisation du prix sur les marchés de vente. “La rentrée des classes pour l’année 2021-2022 est fixée pour le 4 octobre prochain sur l’ensemble du territoire national. Les élèves n’auront eu qu’environ un mois de vacances. Même chose pour les parents , obligés de préparer cette prochaine rentrée à l’espace d’un mois. Une situation due au contexte de la Covid-19”, explique la rentrée scolaire Me Jonas Sindani.

 

A l’en croire , vu toutes les difficultés auxquelles font face les parents du Nord-Kivu, “Elimu Nyumba” , un service d’appui à l’éducation vend des fournitures scolaires aux parents qui n’ont pas suffisamment des moyens en crédits et cela suite à la conjoncture économique de la RDC. “Les tels sont devenus très difficiles pour les parents. En tant que service d’appui , nous voulons alléger la tache aux parents dans la préparation de la rentrée scolaire de leurs enfants, en leur permettant d’acquérir les fournitures scolaires sans beaucoup des problèmes. Ceux qui n’ont pas suffisamment des moyens peuvent également obtenir des fournitures à crédits s’ils remplissent les conditions d’accès aux crédit que nous fixons”, poursuit-il.

 

Elumi Nyumbani en français ” éducation en domicile” est un service d’accompagnement , de repetitorat, de coaching , de soutien scolaire et de consultance éducationnelle , dans la ville de Goma. Le service encadre les enfants ayant des difficultés à domicile et le projet pourra s’élargir en travers toute la nation.

Magloire Tsongo

Spread the love