« Alors que les écoles ont rouvert leurs portes en République démocratique du Congo pour l’exercice 2021-2022,  la République Française a débloqué une somme de 7 000 000 euros soit 817 000 dollars USA, 1,6 milliards de CDF en terme de contribution pour appuyer l’éducation des enfants congolais du Nord-Kivu. Le projet conjoint vise à créer des jardins scolaires gérés par les comités d’élèves, de parents et d’enseignants contribuant ainsi à la garantie d’appréciation locale et la participation communautaire. »

Dans un communiqué de presse conjoint, rendu public le  06 octobre 2021 à Kinshasa, la somme va permettre au programme alimentaire mondial des nations unies et au fonds des nations unies pour enfance de fournir à 5 600 élèves des repas scolaires chauds, un soutien nutritionnel et un environnement d’apprentissage sain dans un contexte d’insécurité régionale et de pandémie de Covid-19. Au total 15 écoles sont bénéficiaires de ce programme pendant cinq mois dans les régions de Rutshuru et Rwanguba au Nord-Kivu. Le même document précise que ce financement vise à améliorer l’assiduité, les performances et le bien-être des élèves grâce à l’alimentation scolaire et l’amélioration des installations d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH). Le projet conjoint vise également à créer des jardins scolaires gérés par les comités d’élèves, de parents et d’enseignants contribuant ainsi à la garantie d’appréciation locale et la participation communautaire. En outre, l’initiative PAM-UNICEF reflète aussi les objectifs de développement plus larges des gouvernements congolais et Français et notamment la promotion des filles. “La faim et la malnutrition ont fait des ravages chez les jeunes congolais”, a déclaré Peter Musojo directeur et représentant du PAM en RDC. ” Les repas scolaires sont une façon pour nous d’être aux côtés des communautés pour protéger leurs enfants et donner aux filles de nouvelles opportunités d’apprendre “, ajoute-t-il. Notons que l’UNICEF travaille dans les régions les plus difficiles du monde à atteindre les plus désavantagés du monde. C’est à travers plus de 190 pays et territoires de la planète terre.

Magloire Tsongo, depuis Goma

Spread the love