« Le nommé Muchunga commandant adjoint de la milice Baraka et ses hommes sont auteurs des plusieurs attaques des positions militaires et des tueries de la population civile dans la chefferie de Bashu, en territoire de Beni. Ils ont même signé des accords de collaboration avec les ADF et travaillent depuis plusieurs mois pour leurs comptes. »

Les forces armées de la République Démocratique du Congo FARDC affirment avoir neutralisé jeudi 04 novembre dernier le nommé Muchunga commandant adjoint de la milice Baraka. D’après le capitaine Antony Mwalushayi, porte-parole militaire du secteur opérationnel sokola1 Grand Nord , c’était lors des violents affrontements entre l’armée régulière et  les combattants maï-maï de cette milice au village Rwahwa situé à 25 kilomètres à l’ouest de la ville de Butembo. A la même source d’ajouter que ce chef rebelle et ses hommes sont auteurs des plusieurs attaques des positions militaires, des tueries de la population civile dans la chefferie de Bashu, en territoire de Beni. Par ailleurs Antony mwalushayi, rappelle que les groupes maïmaï Baraka, kyandenga, léopard ont signé des accords de collaboration avec les terroristes islamistes d’ADF-MTM et travaillent depuis plusieurs mois pour le compte de ces derniers, fin de citation.

Venatche Ndaliko/ Beni

Spread the love