Le gouverneur de la province du Nord-Kivu avance un bilan provisoire de 7 morts et 22 blessés et des maisons incendiées lors des échauffourées entre un groupe des manifestants contre l’insécurité et les forces de l’ordre au village Buhene dans la chefferie des Bakumu. Ces violences qui se sont accélérés la journée de lundi dans les villages de Buhene, Turunga et Kihisi ont causé un déplacement massif de la population.

Devant la presse de Goma, Carly Nzanzu Kasivita parle d’un bilan de deux jours dont dimanche et lundi après une ronde de compassion qu’il a effectué dans plusieurs structures sanitaires dans la ville.

 

Pour stopper les dégâts collatéraux suite aux manifestations, le gouverneur de province vient de signer un arrêté portant interdiction des manifestations sur l’ensemble de la province et un bouclage systématique de 18h à 06 heures du matin dans la commune de Karisimbi(Ville de Goma) et dans la chefferie des Bakumu en territoire de Nyiragongo. Selon lui, cette mesure va permettre aux services de sécurité de contrôler des mouvements des citoyens et la sécurisation des populations civiles.

 

Depuis la soirée de lundi 12 avril, la situation est toujours tendue sur la bonne partie de la ville et la circulation routière est suspendue. Vers 16, plusieurs coups des balles se faisaient attendrent dans plusieurs coins pour contrôler la zone. Les sources sur place parlent d’une guère tribale les Banandes et les Bakumu.

 

Par Magloire Tsongo, depuis Goma.

Contactez nous: +243998620497

Spread the love