« L’élu de WALIKALE tacle le patron de l’enseignement supérieur et universitaire congolaise sur un terrain très glissant. Prince KIHANGI estime que la récente nomination des cadres universitaires ne contribue pas à la cohabitation pacifique et harmonieuse entre communautés du Nord Kivu comme si l’université est aussi gérée par des coutumiers en lieu et place d’une élite scientifique. »

Le député provincial Prince KIHANGI note que le ministre de l’ESU n’a pas joué un rôle positivement déterminant dans la promotion du vivre ensemble au Nord Kivu avec sa récente nomination des nouveaux cadres et comités de gestion des différentes institutions publique universitaire du Nord Kivu comme pour dire que sa communauté ne s’est pas retrouvée dans cette série des nominations. Selon nos sources, son covilageois MUNYANGA a même été écarté de l’UNIGOMA où il a été recteur. L’homme était à la base d’une grève du personnel de cette université au point que la chute de l’année académique était presqu’incertaine apprend-t-on d’un enseignant de cette institution. Et depuis quand les universités se gèrent comme des villages par des communautés et non des élites s’interroge un autre enseignant de cette université, satisfait de la nomination d’un nouveau comité de gestion qui vient pourtant redonner une nouvelle lueur d’espoir aux étudiants depuis longtemps abandonnés par des enseignants en grève.

L’hon Prince KIHANGI tombe trop bas

L’élu de RUTSHURU oublie que malgré sa gestion par un acteur politique, le domaine de l’enseignement supérieur et universitaire est d’abord technique avant d’être politique. Et si l’on cessait de réfléchir d’ailleurs tribu en politique dans ce pays s’interroge un acteur politique influent de Beni? Selon lui, toutes les tribus n’ont pas les mêmes compétences sur le plan académique par exemple. Les pygmées, pourtant premiers occupants du pays, n’ont jamais réclamé la gestion d’une université parce qu’ils savent qu’ils n’en n’ont pas encore acquis les compétences y référentes. Espérons que l’honorable ne monte pas au créneau à cause du départ de l’UNIGOM du Prof MUNYANGA qui est de Walikale, son fief électorale note un autre enseignant de cette université sur sa page twitter. Ça ne sert à rien de soutenir des incompétents parce qu’ils sont seulement de notre tribu, c’est insensé note-t-il. Pour rappel, le ministre de l’ESU a récemment redynamisé plusieurs comités de gestion des institutions supérieurs et universitaires du pays en nommant des nouvelles figures et en permutant d’autres.

Ivan Eliel KANIKI, depuis Beni

Spread the love