« A part le M23 qui affirme avoir des troupes à Rutshuru, les FDLR, les CMC, les Turarambiwe ainsi que plusieurs groupes maïmaï opèrent librement dans ce coin de la province du Nord-Kivu. Ces rebelles attaquent parfois les positions militaires et imposent des taxes aux pauvres citoyens. »

Les dernières informations parvenues à La Cloche RDC renseignent que Katwiguru et Kiseguru sur l’axe Kiwanja-ishasha sont contrôlés par les éléments CMC (coalition de mouvement pour le changement) dirigé par un certain Domi. Les FDLR ont également profité du départ des Fardc vers Chanzu lors de la dernière attaque du M23 pour renforcer leur compagnie dans cette région. Pour les moments, ces rebelles FDLR sont visibles à BINZA, bwito, bambu, tongo, kahumiro, Mozambique, kazaroho et dans certains villages du territoire de nyiragongo. Pendant ce temps, le M23 affirme également détenir des troupes à Rutshuru dirigé par MAKENGA, un ancien seigneur de guerre sous mandat d’arrêt national. L’homme traine derrière lui quelques centaines d’hommes et un véritable arsenal militaire. En plein Parc national de Virunga de l’autre côté, nos sources signalent également l’activisme du groupe des rebelles   Turarambiwe qui contrôlent le groupement rugari ainsi que la chaîne des Virunga. Ils sont souvent visible à CHANZU et Runyonyi poursuivent les mêmes sources. Plus loin, aux alentours du lac Edouard, ce sont les maïmaï qui font leurs lois. Ils ont même déjà imposé des taxes parallèles aux armateurs et autres pécheurs. La communauté locale souhaite voir l’armée neutraliser ces rebelles qui inquiètent les pauvres habitants.

La Cloche RDC

Spread the love