« Ce n’est pas seulement le recteur de cette prestigieuse université en province qui est visé mais également le ministre de l’ESU ayant fermé les autres facultés non viable de médecine au pays. Le plan est celui de mettre contre le comité de gestion la faculté la plus peuplée de l’UNIGOM et déstabiliser l’établissement fétiche du mandat de son excellence Nzangi.»

Nos câbles renseignent que le prof. Wembonyama de l’université de Lubumbashi nommé récemment doyen de la faculté de médecine vient de démissionner. Il accuse la faculté qu’il gère de tous les maux. Il va jusqu’à la considérer inexistante. Dans son viseur, nos câbles voient le ministre de l’ESU pour avoir retenu cette dernière parmi les 16 tops devant fonctionner en RDC. Son principal complice, le Prof. Kibendelwa, qui, au nom d’une vieille amitié, l’a recommandé au comité de gestion ne jure que par une vengeance contre le minesu qui, après avoir compris qu’il ne pouvait qu’être nuisible, n’a pas ordonné son installation. Le plan est celui de mettre contre le comité de gestion la faculté la plus peuplée de l’unigom et déstabiliser l’établissement fétiche du mandat de son excellence Nzangi. Joints au téléphone pour confirmer ou infirmer cette version des faits, aucun d’entre les concernes direct n’a voulu répondre. Wait ans see disent les anglais.

La Cloche RDC

Spread the love