« L’objectif est de faire face aux cas de  la violation de frontières nationales par l’Armée Rwandaise dans le Nord-Kivu, et en Ituri, par les forces négatives; l’activisme des terroristes ADF/MTM dans les Territoires de Beni et d’Irumu ainsi que la persistance des attaques intercommunautaires dans la Province de l’Ituri. »

L’annonce a été faite par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières ainsi que le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants au cours du dernier conseil des ministre. Revenant sur les opérations militaires menées dans le cadre de l’Etat de siège, ce dernier a épinglé les cas de  la violation de frontières nationales par l’Armée Rwandaise dans le Nord-Kivu, et en Ituri, par les forces négatives ; l’activisme des terroristes ADF/MTM dans les Territoires de Beni et d’Irumu ainsi que la persistance des attaques intercommunautaires dans la Province de l’Ituri. En dépit de cette situation, les FARDC maintiennent la pression tant sur les ADF/MTM, les M23 que sur les autres groupes armés poursuit-il. A son collègue de l’intérieur d’ajouter que les services veillent sur la menace ouverte contre la République Démocratique du Congo par le Rwanda sous la couverture des terroristes de l’ex-M23 que ses Forces de Défense appuient dans les hauteurs des Monts Chanzu, Runyonyi et Sabinyo. Ainsi, pour parer à toute éventualité, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont renforcé leur présence dans cette partie du pays a conclu le ministre de la défense nationale.

La Cloche RDC

Spread the love