La décision émane d’un tête-à-tête entre le patron de l’enseignement universitaire et le maire de LIKASI. Le ministre soutient avoir reçu les doléances des étudiants au tour de l’électrification de leur site universitaire. Ce qui est inadmissible, selon le ministre, alors que les particuliers bénéficient de la ligne électrique de la SNL. Le maire de LIKASI a promis ainsi suivre de très près cette question dans moins d’une semaine. Il en sera de même pour l’identification des universités tant publiques que privée de LIKASI. En collaboration avec la conférence des chefs d’établissements, le maire s’engage également à identifier les universités et instituts supérieurs de son entité enfin que le ministre y restaure de nouveau de l’ordre.

Presse MinESU

Spread the love