« L’ancien vice-président de la RDC et président du MLC a aussi réussi son rapport sur les massacres de Beni ce jeudi 21 octobre 2021. Satisfait de la réalisation des hon TEMBOS YOTAMA et MBENZE YOTAMA, J.P BEMBA garde également en cœur les enfants de Beni tout en partageant leurs douleurs et compte d’ailleurs descendre incessamment à Beni pour cette fin. »

Le président du MLC a d’abord salué le courage des auteurs de ce rapport dont le député national TEMBOS YOTAMA et son frère cadet, le député provincial du Nord-Kivu MBENZE YOTAMA. Selon lui, ce rapport constitue une bonne piste pour mettre fin au cycle des violences que traversent les enfants de Beni. Plus besoin d’avoir ou de rechercher d’autres renseignements pour imposer la paix à Beni d’autant plus que ce rapport est largement éloquent dit-il. J.P BEMBA promet d’ailleurs échanger avec le chef de l’Etat comme toujours autour des nouveautés reçues de ce rapport. A lui d’ajouter que le chef de l’Etat a une volonté politique et est d’ailleurs très sensible à la question de Beni, voilà pourquoi il compte reparler avec lui sur les grandes révélations du rapport YOTAMA sur le massacre de Beni.

L’histoire reste têtue

Le président du MLC est encore loin d’oublier l’histoire de Beni et Irumu où il a régné pendant la rébellion avant la transition en RDC. Selon lui, à son époque, l’ADF était neutralisé et les quelques hommes qui résistaient dans le mont RWENZORI ont subis une forte puissance de ses troupes. Curieusement, plus des 20 ans après ils deviennent encore virulents, s’étonne-t-il. Sont-ils les mêmes et pour quels intérêts peuvent-ils attaquer à KOMANDA ou NDALYA où il n’a aucun minerais s’interroge J.P BEMBA ? Toutefois, l’homme rassure qu’il discute longuement avec le chef de l’Etat à ce sujet et espère à une solution sur la question de Beni incessamment.

Ivan Eliel KANIKI, depuis Beni

Spread the love