La désolation a été exprimée par le président de cette association culturelle à Belgique. KANZ MANGOLOPA, de  passage à BENI, avoue avoir été surpris par les derniers propos du chef de l’Etat devant les élèves de BENI. Dire n’avoir pas été au courant de cette situation parait comme une honte dit-il, d’autant plus qu’un chef de l’Etat est censé maitriser la situation du pays qu’il dirige. Selon lui, le président avait plusieurs fois été saisi de la situation. Même sa structure ne cesse de mener des démarches pour tenir le chef de l’Etat au courant de la situation de BENI. Il en est de même pour les élus de BENI ainsi que certains conseillers du chef de l’Etat. KANZ MANGOLOPA félicite toutefois les élèves de BENI pour leurs plaidoyers en face du chef de l’Etat. Cette fois-ci, il a été informé par des enfants et n’aura plus d’autres excuses au future grâce à ce plaidoyer conclut-il.

Ivan Eliel, depuis BENI

Spread the love