Mon État de siège chéri,

Écoute les secrets de mon cœur meurtri Quarante ans dans un désert de sang,

Les étrangers ont trouvé chez nous intéressant.

Venus des pays proches et lointains en déraison

Ils ont trouvé un paradis en déréliction

Ils nous ont appris à écrire de la droite vers la gauche

Ouverts aux airs en heures des prières de la débauche

Beauté d’annonce,délicatesse, subtilité, artifice en action Loin de toi l’enfer à payer avec des bonnes intentions !

Mon beau Etat de siège,

Sur mon sofa j’attends ton amour venir me libérer

La vie s’en est allée avec le désespoir à déconsidérer, Sentir ta vigueur dans les ordonnances télévisées.

J’ouvre mon coeur, te faire lire les secrets internes Dans ce péril ,

défends ce qui me concerne L’ennemi a épousé sa sœur, a tué sa mère, est devenu son père;

Viens restreindre ma pensée , confisquer mes repères

Couvre le feu de nos tueurs, qu’ils ne voient mes charmes

Derrière se cachent les complices , ces vautours qui désarment ! Mon État de siège,chéri, aux goûts du souffre Tue la pensée de l’adultère qui s’essouffle Un mois pour la vie ?

c’est court pour engendrer l’espoir Quarante ans pour défier ne finissent en trente jours sans soirs! Elle est belle la vie de l’après aujourd’hui

Sur tes ailes je vois périr les extrémistes sans sauf-conduits

Militaires, policiers, seuls dans la forêt jouent cette musique Et toi, et moi et l’autorité, sur une même piste Observons la loi du plus fort dicter ce qui existe Une poussée d’adrénaline s’invite; elle insiste…Mais…!

 

Par Magloire Paluku
Contactez la rédaction :+243998620497

Spread the love