Le confrère Rodriguez Katsuva , est un journaliste congolais vivant à Goma au Nord-Kivu, l’Est de la République démocratique du Congo qui déclare aujourd’hui et dire être prêt à payer un billet d’avion au standard Classe au président de la République démocratique du Congo, félix Tshisekedi et sa femme, Denise Nyakeru Tshisekedi à plus de 5.400 dollars de son argent ,Si et seulement si ,le chef de l’État congolais décide de venir à Beni où plusieurs personnes réclament sa présence suite aux tueries des civils .

Journaliste Rodriguez Katsuva responsable du média numérique Congo check

Dans son message Twitter, l’un des patrons du média congo check et fils du Nord-Kivu à déclaré à haute voix:

« 2 billets en première classe, cloud nine deluxe aux noms Félix Tshisekedi et Denise Nyakeru pour se rendre à Goma puis Beni. Si la présidence de la RDC l’accepte,c’est moi qui achète ces billets, pour qu’enfin le Président Tshisekedi tiennent parole! C’est plus de 5400$, de ma poche je paie » a déclaré le journaliste Rodriguez Katsuva

 

Pour rappel depuis la semaine dernière, les élèves et écoliers de secondaires et primaires ont séché les cours depuis le début de la semaine suivi des manifestations pour exiger l’arrivée du président Felix Tshisekedi dans cette zone meurtrière.

Pour tenter de hausser leurs voix, plusieurs écoliers et élèves de la sous-division de l’EPST Beni passent nuits dans les installations de la mairie de Beni afin d’exiger l’arrivée du chef de l’État dans cette partie du pays.
Ces apprenants ont installé des bâches à l’esplanade de l’hôtel de ville munis des uniformes et calicots avec mention :
« Nous sommes fatigués avec les tueries, les arrêts à tous moment des cours , nous exigeons l’arrivée du chef de l’État ici pour qu’il mette fin à cette hémorragie sécuritaire »

Malgré les pluies qui se multiplient elles n’empêchent ces deniers de rester sur place jusqu’aux heures du matin de ce vendredi 23 avril.

Ces protestataires estiment que l’arrivée du président de la République démocratique du Congo felix Tshisekedi à Beni pourra être une solution aux massacres que les populations civiles sont victimes perpétrées par les rebelles ougandais des ADF.

Le vendredi dernier ,en ville de Beni, des femmes des différentes associations sont descendues dans la rue pour exiger la paix à Beni, Vêtues en sacs de couleurs blanches, leur marche est allée de la mairie de Beni jusqu’au rond point du 30 juin où le meeting qui était au rendez-vous a été perturbé suite aux accrochages entre éléments de l’ordre et jeunes manifestants.
Sur boulevard Nyamwisi,vers Mabakanga et Matonge, les éléments de la police ont usé des bombes à gaz lacrymogène pour contenir quelques manifestants qui voulaient se diriger à la base de la Monusco à Boikene.

Depuis plus de deux semaines, toutes les activités scolaires sont paralysées à la suite des manifestations Anti-Monusco organisées par les groupes de pression dont la Lucha qui exigent le départ des éléments de la Monusco suite à son efficacité face aux groupes armés dont les rebelles de l’ADF ainsi réclament le retour de la paix et la sécurité dans l’est du pays.

Il reste de savoir si après ces cris lancé de la population de l’Est ,Felix Tshisekedi pourra se rendre à Beni et s’installer directement à Goma, comme promis, où alors ces questions ne sont toujours pas une priorité pour le commandant suprême malgré les personnes massacrées chaque jours.

 

Avec Africa24/ LaClocheRDC.info

Spread the love