Cette révélation émane du communicateur principal de l’UNC, parti de Vital KAMERHE. Maitre Alfred MAISHA soutient que le président de son parti n’est pas coupable pour bénéficier d’une éventuelle grâce présidentielle. L’ancien directeur de cabinet du chef de l’Etat est un otage de la justice, ce qui témoigne d’ailleurs du niveau d’évolution de l’Etat de droit dans notre pays poursuit-il. Selon lui, le président de l’UNC tient toujours à son innocence et espère qu’il sera, un jour ou l’autre acquitté à toute dignité et honneur d’un véritable homme d’Etat. Nos alliés de l’UDPS doivent respecter nos accords de NAIROBI qui consistaient aussi à restaurer l’Etat de droit depuis longtemps torpillé dans ce pays. Pour rappel, le chef de l’Etat a promis accordé une grâce présidentielle à un certain nombre des prisonniers politiques et de droits communs dans le cadre des festivités de l’anniversaire de l’indépendance du pays.

Ivan Eliel, depuis BENI

Spread the love