Après la première nuit passée par les élèves à l’hôtel de ville de Beni, les cours y sont dispensés cette journée de vendredi 23 avril 2021. Ce sont sont en effet les plus âgés qui encadrent les moins.

Le contexte dans lequel ces enfants se retrouvent ces dernières semaines est connu de tous. C’est celui ” sécuritaire ”. Depuis lundi, ces apprenants disent attendre le président de la république en personne pour son implication dans l’éradication des groupes armés qui écument la région dont les ADf.

Les élèves de Beni en sit-in sans retour à la mairie pour exiger l’arrivée physique du président Tshisekedi à Beni @pht la cloche/RDC

Cette matinée de vendredi, ils sont tous rassasiés, disent-ils. La ration alimentaire n’est pause aucun problème Jusque-là, ils mangent à leur faim en attendant l’arrivée de Félix Tshisekedi. Ce sit-in est illimité, pour dire que si le chef de l’État n’arrive pas ils vont y demeurer.

Les élèves aussi fatigués par les massacres font savoir à la face du monde qu’être écolier ou éleve n’est pas une partie du plaisir. Beni mérite la paix pht La cloche/RDC

Pour l’instant Beni est surchauffée. Des manifestations sont observées partout. Si les enfants sont à la mairie, les mamans sont quant à elle,au rond-point du trente juin. Tous en veulent la restauration de l’autorité de l’État dans la région de Beni.

 

Par Trésor Malu, à Beni

Contactez la rédaction :+243998620497

Spread the love