Les activités économiques ont repris normalement ce vendredi 16 Avril dans la cité minière cosmopolite de Durba/watsa territoire dans le Haut-Uele. Ce, après deux journées villes-mortes Mercredi et jeudi soit du 14 au 15 Avril 2021.

Ici, Boutiques, coopératives financières, magazins, kiosques, restaurants, alimentations et représentations de télécommunication étaient restées fermées à l’appel de l’association culturelle Kyaghanda Yira Durba issue de la communauté Nande. Cette dernière entendait par ces mouvements de compatir avec leurs frères victimes du génocide Nande de Beni et des tueries perpétrées dans la partie Est de la RDC en général.

Se confiant à nos confrères d’Orientalinfo.net le vice-président intérimaire de cette association s’est félicité du respect en 100% de ce mot d’ordre donné : ” Ce que nous avions fait, c’était dans le cadre de compatir avec nos confrères qui sont en train d’être massacrés à l’est de la RDC. Vous êtes sans ignorer que l’est du pays vas très mal. Il y a des massacres qui n’ont pas jusque là une définition. Nous pleurons ensemble avec nos frères qui sont à l’est du pays et qui ont perdu leurs familles » a dit Kakule Ngitsi Elcan.

Rappelons qu’une messe « des condoléances » a été dite la journée du mercredi 14 avril à l’intention de toutes les couches sociales de la communauté Nande vivant dans la cité Durba au bureau de Kyaghanda yira Kiharo kye Durba au quartier 75 appelé communément MUREKI pour implorer la grâce Divine sur cette partie de la RDC considérée comme zone rouge.

Maître Augustin Tshisambu président sectoriel UDPS/Tshisekedi watsa participant à une messe des condoléances au Q.75 à Durba pht laclocherdc.info

Un geste d’unité vivement salué par le président sectionnaire de l’UDPS /Tshisekedi en territoire de Watsa : « Nous UDPS Tshisekedi en territoire de Watsa avons salué cet acte. Ce que cette Association prouve le symbole de l’unité de la communauté Nande. La force d’un pays ou une communauté, c’est l’unité par ce que la division n’a pas une place dans un État de droit. Ça, c’est une expression démocratique. C’est pourquoi montrer au monde que nous devons nous unir face à cette guerre de l’Est » dit Me Augustin Tshisambo.

 

Par Richard Kaponirwe
Contactez la rédaction :+243998620497.

Spread the love